IMG_0017L'homme néant habillé de noir, force pourpre, infrarouge, force intérieure des choses, force majeur, formant la Croix avec la femme onde couchée, sépare les Eaux d'avec les Eaux, formant le ciel et la terre symbolique.
Le Pantin de l'existence se soutient avec le TAU de survivance. Plusieurs explications ésotériques, mystiques, alchimiques peuvent décliner une interprétation de la création du monde, mais on peux résumé en 1,2,3 partez! et la grande course recommence...
La dualité, c'est la vie, mais ce n'est pas un vrai duel, c'est une complémentarité qui sert à l'évolution naturelle... et par séparation, j'entends aussi ouverture.
L'homme uni à la femme formant l'enfant du monde... Le FEU - l'homme debout dans l'infini, signifié par une barre verticale rouge, c'est un Iod, l'esprit mâle, le principe créateur actif. Dieu en soi, le Bien, il correspond au signe du Phallus, ou du Sceptre du Tarot et la colonne Iakin du Temple de Salomon - en alchimie c'est le souffre. iod principe de toute chose.
I  (iod): signe de la manifestation potentielle et de l'éternité (+) les deux racines nécessaires à toutes vie..
: substance passive : principe producteur féminin, l'âme universelle plastique, la vivante psyché, la potentialité du mal, figuré par le ctéis la coupe des libations du Tarot et la colonne Boaz (en alchimie, c'est le Mercure).
EAU - femme couchée, la barre bleue horizontale (--) maturant (passif) et le Feu (I) principe (actif) = T : arbre (homme). La limite (--) + (I) = T ou +
Vaf ou Vau : l'union féconde de deux principes, la copulation divine, l'éternel devenir représenté par le Lingham, le caducée et l'Epée du Tarot Azoth des Sages.
: fécondité de la nature ultime de la pensée dans les formes, le sicle du Tarot (c'est le sel) cette dernière lettre associée à l'idée de Dieu celle de l'univers, comme finalité, aussi le tétragramme IEVE (Iod-Hévé) / Iod Hé Vau Hé... Iévé, la vie...
Le Capricorne est présent sous la forme de la chèvre-poisson, Suhuru Inzu, qui marque le début de cette période. La plate forme, c'est le monde symbolique, le grand échiquier de la vie, qui plane dans le vide. Tous ces éléments symboliques viennent de livres, je n'ai rien inventé, j'interpréte mes lectures sur ce tableau, qui j'espère ouvrira l'esprit sur l'imaginaire de chacun.

Voici en continuité d'autres rapprochements toujours puisés dans certains livres. Scorpion : Min pieu vertical surmonté d'un dard à deux pointes (il fait lever le Soleil et arrache l'eau douce Apsù à Tiamat restituant à la Déesse de l'Eau son caractère terrestre et au souverain son éclat). Le scorpion sera remplacé par Seth, le serpent, le jour et la nuit (parole double). La spirale symbole de la vie... Deux spirales opposées formant des cornes, ressemblant beaucoup au symbole du bélier... Le fameux Kneph, serpent volant à tête d'épervier et cornes de bélier... Toujours le T dont les branches ou bras montrant deux directions opposées. Cela me fait penser a la lettre Y qui serait inversé, symbole abstrait du Qui? / Quoi? : Où? / Comment? / Pourquoi? / Parce que? - KI : infini. A l'origine le Non-ÊTRE,  Ki, qui a donné naissance à l'ÊTRE, la  Limite, le T'AIKI qui se scinda en deux formant disons plutôt donnant naissance au Yin et Yang qui engendrèrent les 10 000 formes de l'Univers.  Y : coupe contenant de l'eau... Neptune (Don) et son Trident...

Tenant leurs conceptions religieuses des Uighurs, leurs ancêtres du côté paternel les chinois ont remplacé le triangle par la figure Y au temps de Confucius. Il l'appelaient le "Grand Terme", "Grand Uni", "Grand Y", il n'a ni corps, ni forme, tout se qui possède un corps et une forme a été fait par celui qui n'a pas de forme. Le Grand Terme est composé de Trois, tout comme le "Grand Uni" - UN est TROIS et TROIS est UN... Y (chinois) Y-KING / IOD (hébraïque) / I de Ishwa (sanscrit).  Croix de vie ou Arbre de vie qui rejoint les extrêmes, le haut et le bas, l'invisible et le visible. A vrai dire, je n'ai rien à prouver, je ne connais rien, je cherche c'est tout, éternel étudiant devant les connaissances du monde, chaque jour, si je m'y attarde, j'apprends ou plutôt je devine, je perçois quelque chose qui ressortira de moi plus tard dans l'inconscient pour apporter de nouvelles ondes créatrices, j'espère suivre le chemin de vérité, mais la vérité à long terme n'est que transformation. Illusion de la vie. D'esprit simple (dit compliqué) quelque chose me pousse dans cette recherche impossible et à force d'application, d'analyse, je magnifie mon oeuvre d'abord pour mon plaisir et celui de ceux qui apprécient la réalisation de mes tableaux, résultats de cette quête. La séparation des eaux primordiales d'avec l'eau douce, séparation des eaux du ciel d'avec les eaux de la terre... Bien des choses sont encore à dire, mais c'est à vous d'ouvrir livres et encyclopédies et c'est à vous de chercher votre vérité.