IMG_0030Des fleurs pour ma nuit, oui le jardinier de mon âme, c'est moi-même! C'est un peu chacun de nous qui se trouve être notre propre jardinier de la petite parcelle d'âme prêtée à l'occasion de la vie présente. Les autres vies (passé et futur) ne nous appartiennent plus, mais nous y sommes liés par l'humus matériel et spirituel.
A notre naissance nous prenons l'air, sortant des brumes de la germination matérielle, nous bénéficions de la fertilité de notre mère, la terre et puis l'esprit du générateur, chacun apportant bien sûr son lot de connaissance matérielle et spirituelle à l'état corporel et humain.
Notre esprit construit à partir de la manne familiale de nos lointains aïeux, il possède en plus sa parcelle d'âme à enrichir, au point de vue esprit de vie réel, ce n'est pas toujours très positif, plus nous sommes proches de la félicités, plus les épreuves sont difficiles. Plus nous réfléchissons, plus nous pensons, nous défrichons notre champ d'action, nous ne voulons pas vivre par habitude sur le modèle de nos parents, ou de nos grands-parents.
Nous possédons tous les moyens de réflexion possible, nous possédons un cerveau et nous faisons travailler nos méninges, c'est important. Il faut apprendre à vivre, à labourer son champ d'état d'esprit, on peut suivre les règles pratiques établies par la société, tout en imposant plus ou moins doucement ses nouvelles idées de vie, du moins pour soi-même...
L'humanité a profité de l'enseignement des anciens, mais peu à peu à voulue agrandir ses champs d'action, en laissant de côté le vrai sens de la vie, tout étant basé sur le monde matérialiste, l'humain se croît évolué dans son carcan de problème matériel et puis a t-il encore un esprit?
Un esprit pensant, il le croît, mais la vie par habitude dans la grande compétition mondiale, est comme le rouage d'une simple machine...
L'évasion d'une certaine jeunesse, c'est sortir de cette fausse réalité, en sortir par n'importe quel moyen, même à en mourir. Beaucoup de pièges pour cette jeunesse qui n'a plus le droit de bouger au quotidien. Les sectes et autres groupes les entraînent dans un dé-cervellement assuré, les drogues et autres prodiges de la science font mourir une belle jeunesse, l'amour est devenu mortel, des religions prônent la guerre?
A suivre... à vous d'assurer, je ne possède pas la solution, du moins pour vous. Un seul conseil, pensez... imaginez!