27 décembre 2013

Le cheval de bois...

C'était une période de ma vie de jeune homme de 22 ans, encore pleine de trouble de l'enfance sacrifié, d'une union trop jeune, de parents absents, d'une énergie mal contenue, de démarches folles, d'envies inassouvies et bien d'autres choses!?.. La maison du grand-père était vide de vie à présent, les rescapés étaient en vacances, père, mère et grand-père en Bretagne. Je venais souvent ici à l'Atelier de fortune avec un jeune peintre du centre culturel. Cet Atelier où nous avons perdu beaucoup de temps, abrutis par nos... [Lire la suite]
Posté par schmilblick à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2013

Voyage astral...

C'était en appartement au Pont de Bezons, près de la Seine. Dans la salle à manger où je dormais par terre sur un duvet la fenêtre entre ouverte... Je n'étais pas seul, une femme que j'avais bien connu dormait sur la banquette du salon, nos relations amoureuses n'éxistaient plus depuis longtemps (1977) Dieu m'en garde... Pourtant j'étais heureux de cet instant de paix retrouvée. Je m'étais endormi, le yeux fixant le plafond qui me paraissait très près, je l'éfleurais avec le bout de mon nez, étrange sensation, je fais un léger geste,... [Lire la suite]
Posté par schmilblick à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2013

Le seuil...

Je me souviens de cet appel, cela se passa très vite, un soir de fatigue, je rentre de mon travail parisien, je franchis la porte, le couloir, rentre dans la chambre, le lit m'appelle, me tend les bras et je tombe sur le dos les bras en croix. Tout de suite, c'est le grand tourbillon, la spirale qui m'entraîne comme dans un boyau noir, puis le seuil lumineux, j'ai très chaud comme de la fièvre, de l'autre côté du seuil, je ressens le froid intense. J'ai très peur quelque chose me retient ici et me repousse vers le réveil en sursaut,... [Lire la suite]
Posté par schmilblick à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2013

Le seuil 2...

Un matin, en retard, le stress et un grand sursaut me fît être prêt au départ pour la course au travail parisien en un rien d'une seconde et en un clin d'oeil, je suis prêt pour l'attaque, au moment d'ouvrir la porte d'entrée de l'appart. Je tombe doucement dans une syncope que j'avais senti venir et dans les vaps, je vois défilé le film en noir et blanc de ma vie sous mes yeux. Des images dont je n'avais plus souvenance se mêlant à des choses de mon enfance, le film sautait un peu, je voyais la bobine avec ses crans de chaque côté,... [Lire la suite]
Posté par schmilblick à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]