La coupe : vase d'abondance contenant le breuvage d'immortalité. C'est le moule recevant la sève et donnant le lait. La Mère de l'Amour énivre de vin le coeur et le cerveau de l'homme. La liqueur d'immortalité qui engendre. C'est le SANG qui transporte l'énergie.

SANG : au centre de chaque cellule sanguine, une petite tache, un tout petit point qui semble trembler et vivre dans un corps vivant. Il paraît frémir sous l'effet d'une force ou d'une énergie qui est apparement absente du sang d'un mort.

Le sang étant le véhicule de la vie, l'agent générateur, le serment du sang est un rite d'alliance réalisant une véritable consanguinité, (sang lié). Il consiste a prélever quelques gouttes de sang sur le corps de chaque frère juré et à faire boire aux autres. Ce rite aurait été pratiqué dans certaines confèries d'Europe orientale et même chez les Templiers.

La transmission orale, accompagnée du geste a été la première communication de l'homme à l'homme, qui nous a guidé depuis l'aube des temps, depuis que l'Oeil du monde s'est ouvert sur l'extérieur la lumière s'est répandue d'elle-même dans le premier soupir du réveil de l'enfant univers. Nous sommes tous des enfants de l'Univers et que nous vivons par rapport à une volonté supérieur qui a tellement bien prévue les choses qu'il nous revient l'entière responsabilité dans l'univers de notre existence libre.

Encore faut-il savoir "conter selon la tradition" Chacun détient en lui une infime partie du Savoir, Oeil du coeur, cette lumière intérieure, cette brillance, qui depuis le premier grognement a évolué vers l'harmonie de la parole divine du Grand Architecte de l'Univers.

Nous sommes tous des magiciens en essayant de deviner, de conjecturer ce qu'on ignore, mais le vrai sens de cette action, c'est d'exercer la divinité. Etre devin, c'est être divin. Les Druides étaient les Devins appelés: Magi/Mage. La Magie est la Science de l'Amour, la science du Verbe. La vrai Force, la vrai lumière celle qui est vraiment la force unique, c'est la lumière du coeur, cette lumière invisible que l'on devine. Le mot DAM (qui exprime l'idée de mère) est aussi DEM le sang qui contient des globules rouges qui contiennent eux-même en leur milieu une petite vibration infime (ensuite, c'est le domaine des atomes). Et lorsque l'on exprime par le coeur, c'est tout le sang qui véhicules les vibrations sensibles dans tout le corps.

Dans le passage évolutif de l'animal à l'homme, cette irrigation est donnée naturellement au moment de l'incarnation de l'esprit dans le sang qui permit un contact et un échange plus étendue avec l'univers ambiant offrant ainsi à l'être humains une nouvelle gamme  d'impressions et d'expressions, la participation de l'esprit à la formation du sang modifia la composition de ce "suc" particulier et en fit le pont pour l'activité de l'esprit dans la matière.

Le désir de s'exprimer, de communiquer avec ses semblables, de remercier le Maître des Mondes qui avait pressenti amorça la lente transformation des organes qui participent à la formation et à l'articulation des sons d'abord, des mots et des phrases ensuite.

Tout cela vient de l'amour, depuis l'affinité qui pousse l'atome vers l'atome, l'impulsion insensée qui porte l'homme vers la femme malgré tous les obstacles, jusqu'à l'entraînement mystérieux qui jette l'intelligence affolée d'inconnu, aux pieds de la beauté et de la vérité, l'amour est le grand mobile de tout être créé  agissant en mode d'immotalité. L'action du temps n'atteindra plus celui qui aime.

Le coeur est aussi Maître du souffle. Il est comme le trépied au-dessus du gouffre. Le coeur de l'homme est un abîme...

IMGP2766