Ils sont toujours là, devenus de drôle de personnages imaginaires... Telles les ondes de la vie, ils sont partout dans notre existence, encore faut-il savoir rêver, imaginer pour les voir...

Un simple jeux de lumière et ils apparaissent, la peur des enfants dans leur cauchemar, mais tout cela se prolonge dans la vie dans les moments de mélancolie, de solitude... les images défilent et quelques fois des paroles chuchotée à vos oreilles dans les moments de grande fatigue...

Pur folie que tout cela me direz-vous!?.. Oui! et Non! je dirais perception d'hypersensible, le tout n'est pas toujours de créer une méthode pour ce genre de transport, certains le feront toujours mieux que nous, mais de gérer ce genre de rêve ou cauchemar à demi-éveillé à notre niveau ou à notre guise, pour le créateur de tout poil sans prétention, il suffit d'écrire, de dessiner, peindre exprimer ses visions ou sa manière de voir et c'est assez bénéfique pour celui qui a du mal à accepter la vie de monsieur tout le monde d'aujourd'hui, comme celui d'autrefois...

d'autres écrivent et décrivent depuis belles lurettes, l'histoire fantastique et féerique de nos contes et légendes depuis l'aube des temps par voie orale, là aussi, c'est une liberté d'expression qui soulage l'auteur de ses hantises (lorsqu'elles sont sincères) et qui fait rêver nombres d'enfants et de parents qui eux-mêmes s'interrogent sur leur origine...

Le seul reproche que je peux exprimer, c'est toujours la transformation négative par certains qui entraînent le monde et l'univers dans un duel morbide entre le bien et le mal au lieu de confondre les deux dans une nécessité de vie. Depuis l'origine, le combat naturel de la vie existe déjà et sa transformation au cours du temps, mais quand l'humain intervient de plus en plus, la nature des belles choses se dégradent, le bonheur disparaît. Ceci se retrouve souvent au cinéma, la télévision au sens général qui annule le rêve et l'imaginaire personnel... Engendrant des combats ridicules  entre individus et créant brimade et interdit des autorités qui décrètent ainsi des lois imbéciles qui brisent toutes liberté de penser... Unifié, aplanir, aplatir matériellement n'est pas vraiment une bonne chose, l'esprit tà besoin d'originalité.

Je pense qu'à tout âge, on a besoin de vécu créant rêves ou cauchemars pour passer à autres choses et ouvrir l'esprit, aujourd'hui tout est déjà fait normalisé et factice, on se lasse de l'actualité facile sans effort.

Fils unique, je rêvais à un frère et une petite soeur, que j'allais d'ailleurs essayer de construire en bois, fil de fer et carton, je jouais donc avec une soeur imaginaire, cette recherche de tendresse vis à vis de la gente féminine me jouera des tours toute ma vie!..

Aujourd'hui le jardin imaginaire est loin, cependant j'aime à m'y promener encore, n'ayant jamais jeté la clef du rêve, l'enfance est là, bien que j'ai cassée ou perdue toutes mes poupées et peluchess, petits personnages bien réels d'un autre monde.

L'enfance est brisée, la nouvelle génération se prépare à une autre forme de vie...

IMGP2764

Court auto-portrait des hantises de l'enfance... Patrick Blick